Neko City

Vous pouvez incarner un humain, ou un neko. Serez vous un bon ou méchant maitre? Un neko libre ou soumis?
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Tu me bouches le passage... [PV Lyn]

Aller en bas 
AuteurMessage
Orochimaru
¤ Homme-Sepent ¤ Reptile Séducteur ¤
avatar

Masculin
Nombre de messages : 56
Age : 29
Maitre de : Shikyo & Kawai
Amour : [...]
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Tu me bouches le passage... [PV Lyn]   Sam 16 Fév - 1:53

[Gomen c'est pitoyable x_x' J'espère qu'au moins ça a du sens x_x']

Six heures du matin. Le jour se lève à peine. Il darde le ciel de ses premiers rayons rougis et s'infiltre à travers la baie vitrée de l'appartement. Orochimaru dort encore profondément. Sa peau blanche se confond avec le blanc de ses draps. Et puis un rayon de soleil glisse sur son lit, et il ouvre doucement ses jolis yeux. Immédiatement, un sourire vient se dessiner sur ses lèvres, et il relève doucement le haut de son corps, sa masse de cheveux retombant souplement sur ses épaules. Il écarte la couverture, et pose un pied sur le sol. Pas besoin de réveil matin, non, Orochimaru est très matinal. Il se lève avec le soleil. Il s'étira longuement. Etape très importante, le matin ^^' Puis il alla s'habiller, et coiffer ses cheveux, avant d'aller dans la cuisine pour se faire un café.

Orochimaru aimait beaucoup le café. Il aimait aussi beaucoup le thé, mais ce n'était pas ce qu'il préférait le matin... Une fois bien réveillé, et en pleine forme, le jeune homme alla chercher sa veste sur le porte-manteau, l'enfila, et sortit de son appartement en prenant soin de bien vérouiller la porte derrière lui. Il fourra son trousseau de clefs dans sa poche et longea les murs des couloirs jusqu'à ce qu'il fut dehors. Ce n'était vraiment pas agréable d'habiter dans un immeuble! ça rappelait trop les couloirs de l'orphelinat... Mais c'était déjà bien d'avoir son propre appartement. Quand il aurait assez d'argent, Orochimaru se l'était promis, il s'achèterait une grande maison. Oui mais une grande maison pour vivre seul?

Cela n'avait aucun sens... Le serpent respira un grand coup l'air frais du matin. Il n'y avait qu'à cette heure-là que l'air était aussi frais. Orochimaru sortit son baladeur mp3, et mit ses écouteurs dans ses oreilles. Il le mit en marche, et il commença à avancer dans les rues de Neko City. Il aimait se promener le plus tôt possible, quand il n'y avait encore personne dehors. C'était ce qu'il préférait faire. Il fallait qu'il ait sa promenade matinale tous les jours, sinon il était de mauvais poil XD Il déambulait dans les rues, sans vraiment regarder où il allait. Un sourire apaisé flottait sur son visage. Soudain il s'arrêta parce que ses yeux, en balayant le sol, comme d'habitude, venaient de s'arrêter sur une paire de chaussures de fille...

Légèrement intrigué, le jeune homme releva donc doucement ses jolis yeux. Il y avait une neko devant lui, qui lui barrait le passage. Il faut dire que la rue n'était pas très large. Cependant Orochimaru éteignit son baladeur, et retira les écouteurs de ses oreilles, fixant toujours la demoiselle neko en se demandant si elle avait même vu qu'il y avait quelqu'un qui voulait passer...


Dernière édition par le Sam 16 Fév - 4:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 345
Age : 27
Neko de : M'sieu dust
Maitre de : ~ Tigrou' *
Amour : Attrapes moi si tu peux ...
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Tu me bouches le passage... [PV Lyn]   Sam 16 Fév - 3:51

Pour toi oro, plein de mots qui veulent rien dire ! =D

Cinq heures du matin, le soleil vient enfin de se lever, eh bah il était temps ! Le ciel a adopté des teintes rosés et un incendie semble s'abbatre sur la ville. Seulement, rien de tout ça, la petite Lyn contemple le ciel, l'air ailleurs, ses yeux vairons dans le vague. Elle n'a pas dormit chez son maitre cette nuit, celui ci n'a sûrement pas remarqué son absence, se fondant facilement dans le décors, s'en échappant à pas feutrés ... Douce mélancolie. Le murmure du vent parvient à elle, doux et si pressé. Ou va il ainsi ? que dit il ? Est il triste lui aussi ? Ces questions futiles qui importait tellement aux yeux de la petite neko. Pourquoi ? Parce que tout a un coeur vous répondra-t-elle avec une pointe d'amertume. Mais n'essayez pas de la comprendre. Sa queue soyeuse fouettait l'air marquant le trouble chez la fillette. Des mêches folles tombaient irrégulièrement sur son visage fatigué, d'une pâleur habituelle, elle arborait un demi sourire pensif et de légers bleux sur les jambes à force de cogner à répétition tous les poteaux qu'elle croisait. Ailleurs, elle s'excusait même d'un sourire en demi lune et reprenait sa route, à mi chemin entre le rêve et la réalité.

Lyn aboutit à une ruelle étroite et sinueuse, placée entre deux immeubles inhabités sûrement mais elle ne s'en préoccupait que trop peu. Un frottement lui fit relever la tête, le pas régulier d'un homme qui n'avait rien à faire ici. Ses hypothèses étaient trop floues pour se révêler véridiques. C'était un homme élégant, à la peau d'une pâleur excessive, presque translucide, pour un homme de son âge il arborait des traits fins et réguliers et un certain charme émanait de lui. Lyn soupira, si elle avait affaire à un individu qui cherchait à lui nuire, elle allait vite sortir de ses gonds. Les yeux fatigués, la neko surprit le regard interrogatif porté par le jeune maitre. Qu'est qui l'étonnait ? Une neko seule dans une ruelle ou bien le collier en cuir blanc qui trônait en évidence sur le cou ivoire de la demoiselle ?

Si elle avait un tant soit peu était lucide elle aurait décrypter les desseins de l'homme pourtant pas bien compliqués, qui consistaient à traverser la ruelle pour se rendre à un quelconque lieu spécial ou morbide, là n'était pas la question. Et puisant dans ses dernières forces - moindre puisque les bruissements de la nuit lui avait empêché de fermer l'oeil- pour employer tout le cynisme dont elle pouvait faire preuve.


"Oh pardon, je vous avais pas vu. Vous désirez ?"

Un thé ? des gateaux à la cannelle ? et puis quoi encore ? Lyn s'étira dans l'espace infime, et fixa un long moment le ciel dégagé, qui s'était éclaircit. Rentrer chez elle, ne pas rentrer, rentrer chez elle ? Tiens et si elle faisait un pile ou face ? D'un sourire malicieux elle fixa l'inconnu.

"J'oubliais, vous avez une pièce ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orochimaru
¤ Homme-Sepent ¤ Reptile Séducteur ¤
avatar

Masculin
Nombre de messages : 56
Age : 29
Maitre de : Shikyo & Kawai
Amour : [...]
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Tu me bouches le passage... [PV Lyn]   Sam 16 Fév - 17:53

Orochimaru resta quelques secondes sans rien dire et sans rien faire, puis, lentement, il commença à détailler un peu la jeune neko qui se trouvait devant lui. Elle semblait très jeune. Elle était mignonne, mais elle semblait complètement perdue. Que pouvait-elle bien avoir fait cette nuit pour se retrouver dans un tel état? Apparemment elle ne devait pas être rentrée chez elle depuis un moment. En la voyant Orochimaru n'avait qu'une seule pensée en tête : "elle aurait bien besoin d'un bon grog"... Oui parce qu'en réalité elle semblait complètement à l'Ouest! Le jeune homme ne doutait pas qu'il fussent des neko aussi fous que peuvent l'être des humains, ni même qu'il fussent des maîtres suffisamment barbares pour infliger à leur neko des atrocités telles que ceux-ci ne pouvaient décemment pas garder toute leur santé mentale, mais il était convaincu que pour le cas qu'il avait en face des yeux, il s'agissait d'autre chose.

Elle ne devait pas avoir eu une nuit très marrante, pendant que lui avait dormi dans son petit lit douillet, et il n'aurait certes pas aimé être à sa place... Après tout, les histoires de cette pauvre neko n'étaient pas les siennes, et il n'avait strictement aucune raison de s'en mêler. D'ailleurs elle devait déjà avoir un maître, et Orochimaru avait autre chose à faire que de s'apitoyer sur le sort d'un animal qui avait mal dormi (_ _) Tout ce qu'il voulait, lui, c'était reprendre sa marche, et terminer sa promenade matinale avant de rentrer chez lui. Oh, il n'était pas pressé, non, il n'avait pas cours ce matin-là, mais il ne fallait tout de même pas compter sur lui pour rester debout, planté au milieu de la petite rue toute la matinée -.-

Cependant la façon qu'elle avait-eu de lui demander ce qu'il voulait faisait plus penser à l'accueil dans un magasin qu'à une excuse de quelqu'un qui bouche le passage... Ce qui avait de quoi déstabiliser même le plus coriace d'entre tous. Orochimaru ne cessa donc de fixer la neko de ses yeux verts, sans ajouter un mot, puisqu'il n'avait aucune idée de ce qu'il pouvait bien répondre à ça... Se moquait-elle de lui, ou bien n'avait-elle tout simplement aucune idée de ce qu'elle venait de dire? Il était vrai qu'elle ne semblait pas dans son état normal... C'était pourtant évident qu'il ne demandait rien d'autre que de pouvoir passer!

- ...

Une seconde question vola juste après la première. Une pièce? Pour quoi faire? Décidément cette neko était étrange... En temps normal, n'importe qui aurait pu s'agacer, en se disant qu'elle lui faisait perdre son temps, mais... Orochimaru n'était pas quelqu'un de normal, et comme je l'ai déjà dit, il avait tout son temps. Après un moment de réflexion, et toujours sans ajouter le moindre mot, il plongea la main dans la poche de son jean, et en sortit une pièce de 100 yen qu'il tendit à la demoiselle. Encore un tout petit peu, et on basculait dans le surréaliste! Cette rencontre était vraiment des plus étranges, mais... Orochimaru peut-il décemment dire que quelqu'un est étrange? XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 345
Age : 27
Neko de : M'sieu dust
Maitre de : ~ Tigrou' *
Amour : Attrapes moi si tu peux ...
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Tu me bouches le passage... [PV Lyn]   Dim 17 Fév - 0:17

La rencontre prenait des tournures incroyables et une lueur d'ammusement naquit dans les yeux de Lyn. Elle passa d'un geste habituel sa petite main entre ses mêches dorées et étouffa un baillement léger. L'homme qu'elle avait en face d'elle quant à lui - bien qu'il n'est nullement l'air préssé - manifestait une certaine impatience. Peu importante, Lyn ne comprenait que très peu les humains ... Ils passent leur vie à se presser et laisse derrière aux les seuls détails importants de leur existence et finissent seuls, emplis de regrets et d'amertume. Quant à la sienne, elle ne connaissait que trop bien la destinée des siens, soumission ou rebellion, deux mots contradictoires entrainant un mode de vie opposé. Revenons en à cet homme, aussi matinal soit il, lui aussi perdu dans ses pensées, un grand moment de silence s'établit puis il fouilla dans sa poche pour tendre à la petite parasite de pouvoir jouer à son drôle de jeu. La jeune femme pencha la tête sur le côté avantde se rendre compte qu'il lui tendait réellement une pièce. Lyn ... non, ce n'est pas un rêve, doux murmure de la réalité après une nuit cauchemardesque... ça y est, ça recommençait, sa conscience venait, papotait, et puis quoi encore ? Prendrait elle le thé la prochaine fois ?

Ayant compris que c'était le moment de réagir - et il était temps - elle attrapa la pièce de 100 yens, gratifiant son bienfaiteur d'un sourire qui se voulait admiratif. D'un mouvement linéaire, elle propulsa la petite pièce dans les airs. Pile, la liberté, Face, l'enfermement. Le regard de Lyn détailla chaque infime mouvement de cette pièce et le tintement retentit alors, plus semblable à un cliquetis infime. Lyn pencha doucement son visage de porcelaine vers la petite pièce qui avait atteri à ses pieds, tellement facile de remettre ses choix au hasard, tellement ardu de s'y plier ... Elle scruta la pièce avant de mettre le verdict en place, d'ailleurs à son insu, elle le prononça à haute voix.


"Pile, rentre pas."

Lyn tel un chaton malicieux hocha la tête signe révélateur de son approbation. Puis, semblant remarquer à nouveau la présence de l'homme, elle daigna couler un regard à la dérobée dans sa direction, qui était d'ailleurs la seule vue horizontale qu'elle pouvait avoir vu que le chemin était très étroit. Les nuages se hâtaient dans le ciel, le soleil avait chassé la lune, et les oiseaux semblaient rivaliser entre eux dans cette étendue infinie. La phrase sonna doucement, prenant des airs mélancoliques, comme si elle venait à regretter ces mots pourtant si banals, prononcés avec tant de désinvolte.

"Il fait beau n'est ce pas ?"

La différence, mot n'ayant aucun sens inventé par les humains pour masquer leur jalousie et leurs conflits. Lyn se fichait de tout et se jouait du monde. L'inconnu lui aussi était spécial, d'ailleurs un humain, tout ce qui a de plus banal l'aurait déja violentée, pressé et aurait prit ses mots à la légères. Pourtant, lui attendait. Et pourquoi donc d'ailleurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orochimaru
¤ Homme-Sepent ¤ Reptile Séducteur ¤
avatar

Masculin
Nombre de messages : 56
Age : 29
Maitre de : Shikyo & Kawai
Amour : [...]
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Tu me bouches le passage... [PV Lyn]   Dim 17 Fév - 1:19

Orochimaru resta pourtant debout sans rien dire. N'importe qui aurait déjà perdu patience depuis longtemps, mais la patience du serpent est quelque chose de remarquable. Il est parfois prêt à attendre des semaines pour réussir à capturer la proie qu'il guette depuis un moment. Fort heureusement, ici, ce n'était pas du tout le cas ^^' La neko joua avec la pièce. Orochimaru comprit très rapidement qu'elle décidait à pile ou face si elle allait rentrer chez elle ou non. Le sort avait décidé que non, et elle en semblait plutôt ravie. Encore un maître qui allait s'inquiéter de ne pas voir revenir sa neko... A moins qu'il ne s'en fiche complètement? En tout cas la demoiselle semblait s'en ficher totalement, elle, de provoquer de l'inquiétude chez son maître ou non...

C'était une attitude assez étrange pour un neko domestique. Peut-être était-elle aussi libre, et au final aussi abandonnée que si elle n'en avait pas? Chez un être humain, il n'y a pas de bien plus précieux que la liberté. Chez un animal en revanche, elle peut s'avérer être un danger redoutable. Or, même s'ils avaient des visages et des corps d'êtres humains, les neko étaient avant tout des animaux, il ne fallait pas l'oublier [d'où ma question, peut-on dire qu'Orochimaru est zoophile? XDD *sbaff* x_x'] Le jeune homme continua de fixer la jeune fille sans sourciller, et sans montrer le moindre signe d'impatience. En fait ça l'aurait bien fait chier de devoir rester là toute la journée, mais il était presque prêt à le faire s'il n'y avait aucun autre moyen XD

Orochimaru n'est vraiment pas du genre à râler ^^' Il aurait vraiment fallu le faire pour qu'il dise quoi que ce soit... Mais il n'en pensait pas moins... Finalement, la neko lui posa une autre question, sans se décourager alors qu'il ne semblait pas enclin à répondre aux autres, et elle était encore plus nulle que les autres x_x' C'était LA question stupide que n'importe quel humain pouvait poser quand il n'avait plus rien d'autre à dire, au lieu de fermer son clapet... Exactement le genre de question à laquelle Orochimaru n'avait aucune envie de répondre...

- ...

Ce n'était pas qu'il ne faisait pas beau, ou qu'il n'avait pas regardé le ciel, non... C'est juste que discuter de ça n'avait aucun intérêt. Selon lui, le temps était fait pour être perçu par soi, pas pour être partagé avec les autres. Et cette question n'était de toutes façons qu'une excuse pour ne pas lui céder le passage tout de suite, il le savait très bien. Une chose était sûre, il n'allait pas perdre beaucoup de salive à parler avec elle! Allait-elle finir par se lasser? Peut-être même qu'elle allait dégager le passage, un de ces jours, qui sait? Il ne fallait pas cesser d'espérer! Ce n'était qu'une neko complètement louffoque, mais qui lui aura au moins donné un souvenir de cette journée qui s'annonçait pour le reste comme les autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 345
Age : 27
Neko de : M'sieu dust
Maitre de : ~ Tigrou' *
Amour : Attrapes moi si tu peux ...
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Tu me bouches le passage... [PV Lyn]   Dim 17 Fév - 2:09

Le fait qu'il n'ait pas prononcé un mot était suspect mais Lyn releva surtout sa capacité à rester impassible en toute circonstance. Elle, cherchait à faire sortir de ses gonds tout opportun qui se présentait à elle, usant de tous les maléfices, cherchant la compagnie, bien qu'elle ne soit pas maso, la neko appréciait les égards, qu'il soit sous forme de bleus ou de coup de fouet intempestifs. Etrange ? Non, tout bonnement normal. La présence humaine n'est pas quelque chose que tout le monde a le pouvoir de s'offrir ! Lui, ne jurant sûrement que sur la solitude sous ses airs princiers, et ce n'était pas rien que de le comparer à une mer d'huile. Pourquoi ne réagissait il pas enfin ? Lyn n'était au fond qu'une enfant insouciante et impatiente, que dire de plus ? Le silence était de bonne guerre mais il était hors de question que cela se passe comme ça. Pourquoi ? Oh, par jeu sûrement, encore une folie de la demoiselle ... qui n'était pas dans son état normal.

Il la fixait, le visage neutre, - même pas un semblant de sourire - sans ciller. Mais à coup sur, la jeune neko n'avait qu'une idée en tête : assomer l'inconnu à coup de poêle pour en finir (*sort* xD) . Lassée, elle déclara à l'homme qui ne daignait pas parler.


"Pfff'. D'accord. Pardon d'être resté ici longtemps. Je m'en excuse, monsieur. "

Des excuses à la façon Lyn, maladroit et sur le modèle que lui avait enseigné son maitre. Ah ... être docil, c'est tout un art (- -). Ses pas martelèrent le sol sans pour autant émettre le moindre son, comme si Lyn n'existait pas, et celle ci en avait la profonde conviction. La ruelle était désormais accessible, vide était un meilleur synonyme mais ce détail n'offusqua point la jeune neko qui avait désormais deux buts bien précis : Dormir, et trainer pour trouver une proie à ses railleries continuelles. Le dos cambré, les yeux pointés vers un axe précis, ses muscles se raidirent et elle se hissa en haut du muret de pierre longeant les propriétés et s'y allongea nonchallement. Le soleil nimbait son visage d'une aura rassurante et chaleureuse, les yeux clos elle oublia tout ce qui l'entourait ... y comprit l'homme qu'elle feignait d'ignorer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orochimaru
¤ Homme-Sepent ¤ Reptile Séducteur ¤
avatar

Masculin
Nombre de messages : 56
Age : 29
Maitre de : Shikyo & Kawai
Amour : [...]
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Tu me bouches le passage... [PV Lyn]   Dim 17 Fév - 21:27

[Gomen c'est merdique XD]

Orochimaru était doté, comme je crois l'avoir déjà dit, d'une patience en or massif. On se rend difficilement compte à quel point cette attitude peut être agaçante. Mais elle porte souvent ses fruits. Orochimaru se rendit bien vite compte qu'il avait agacé la neko. Ce n'était pas tout à fait l'effet recherché, mais malheureusement, c'était souvent ainsi que ça finissait ^^' On lui reprochait souvent de ne pas être très locace, et d'attendre que les choses bouges sans rien faire, comme un petit poulpe qui se laisse porter par la marée [vive la comparaison XD *sbaff*] Bref, le comportement d'Orochimaru n'est pas apprécié par tout le monde, loin de là. Et il semblait qu'il y avait une personne de plus pour le confirmer.

Cependant, il avait obtenu ce qu'il recherchait, à savoir une ruelle dégagée, et l'autorisation de continuer son chemin. [non non, il ne cherchait rien d'autre, c'est pas son genre de faire chier les gens ^^' *sbaff*] La neko semblait pourtant toute déconfite, et cela ennuyait un peu notre serpent, qui n'aimait pas particulièrement faire soupirer les gens [j'insiste XD *sbaff*] Cependant, il ne faut quand même rien exagérer, il n'était pas prêt à prendre la parole pour dire quelque chose de totalement futile, ou qui n'ait aucun intérêt. Mais les excuses de la neko étaient si plates et si sincères qu'il ne put empêcher un petit sourire de lui monter aux lèvres. Il passa à côté d'elle, et avant de reprendre sa route, se retourna vers elle sans cesser de sourire.

- Merci.

Voilà, c'était tout ce qu'il attendait, pouvoir passer. Maintenant que c'était fait, il avait tout de même la politesse de remercier la demoiselle qui venait si gentillement [et si tardivement XD *sbaff*] de lui céder le passage. Et puis elle lui était sympathique dans le fond. Il se demandait juste un peu ce qu'elle foutait là toute seule avec son regard perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 345
Age : 27
Neko de : M'sieu dust
Maitre de : ~ Tigrou' *
Amour : Attrapes moi si tu peux ...
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Tu me bouches le passage... [PV Lyn]   Jeu 21 Fév - 20:29

[Mais je t'en pris !! xD Pardon du temps de réaction de fou]

Elle avait réussit, à grand peine à lui otter son premier mot, celui qui, d'une traite arriverait à obtenir une phrase aurait au moins le privilège d'être canonisé (*SBAFF*). Elle le regarda partir, sans ciller pour le moins, un humain de plus, un de moins ? Lyn laissa tomber ses jambes de chaque côté du muret blanchi par la lumière et laissa son visage en évidence, les yeux clos, les rayons effleurant avec chaleur les pores de sa peau ivoire. Un ricanement mesquin se fit entendre, au loin disparraissait déja la silhouette de l'inconnu. Lassée, elle ouvrit ses yeux clairs sur trois hommes à la carrure presque impressionnante s'ils n'étaient pas cambrés et sans attente d'un seul mot, elle se contenta du regard appuyé qu'il lui avait jeté, la classant alors au rang de proie facile, presque innoffensive. La question se posa alors, et son esprit se mit en marche, comme électrocuter par un choc d'une violence extrême. Lyn revint au sol, pris équilibre sur ses frêles jambes. Le plus grand, un garçon d'une vingtaine d'années à peine aux cheveux ébènes se pencha pour venir plaquer sa main juste à côté de son visage. Un grognement dédaigneux s'éleva des lèvres de la demoiselle et elle se glissa avec agilité hors de l'étreinte de cet homme. Aucune issues. Personne ne bougerait pour l'aider. Tant pis, employer les manières fortes ...


"Maitre, maitre s'il vous plait, attendez moi !"

Lyn courrait à en perdre haleine, ses pieds frottait le sol, et elle semblait prendre son envol tant ses foulées étaient fluides. L'inconnu marchait à pas lents, ne semblant pas si pressé d'atteindre son objectif. Quant à ses "agresseurs", pourtant rassénés, il restaient sur le faim, n'ayant pas eu le courage d'affronter le propriétaire ... bien qu'il est était factice. Elle se plaça à ses côtés, soutenant sa démarche et se fondant dans son ombre à pas feutrés. La neko garda le silence, un sourire malicieux sur les lèvres, l'air était doux, le tintement des clochettes léger, Que fallait il de plus ? Elle ne trouvait pas les mots, se moquait bien du monte comme il se moquait d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tu me bouches le passage... [PV Lyn]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu me bouches le passage... [PV Lyn]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» passage du pc au mac en douleur !
» FORSTER sans Ivory: A Passage to India (La Route des Indes)
» [RESOLU] (in)sensiblité G-Sensor au passage mode portrait vers paysage
» Pont médiéval - dpt Bouches-du-Rhône
» [AIDE] Probleme messagerie vocale virtuelle orange suite au passage à Froyo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko City :: Neko-City la ville :: Les rues :: Les autres rues-
Sauter vers: