Neko City

Vous pouvez incarner un humain, ou un neko. Serez vous un bon ou méchant maitre? Un neko libre ou soumis?
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cette idiote de mer!

Aller en bas 
AuteurMessage
Lipo

avatar

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 30
Date d'inscription : 28/11/2007

MessageSujet: Cette idiote de mer!   Dim 2 Déc - 12:57

La mer est sans routes, la mer est sans explications, comme si sa présence était inéluctable en ce monde. Alors pourquoi a-t-on l'impression qu'elle nous nargue lorsque nous nous approchons de sa matière miroitante et glaciale... Tente t-elle de nous repousser au loin ou bien de nous attirer dans une abîme sans fond et sans failles. Quelque part nous l'envions, on ne peut la contrôler elle est seule maîtresse de ses actes, libre et en même temps prisonnière de la terre, indispensable à ce monde. Pourquoi ne pourrions nous pas être aussi bien considéré qu’elle, ne sommes-nous pas nécessaire à la survie de quelques êtres?

Malgré la peur qu’il peut se dégager de celle ci, une ombre portée sur le sable semble s’en approcher, jetant des coups de pieds dans les vagues qui osaient s’approcher un temps soit peu de son être... Lipo, tel une enfant, n’entendait pas de cette oreille qu’une chose aussi insignifiante puisse passer avant elle... Non sans rappeler la présence d’un enfant dans son ancienne demeure... Et regagnant peu à peu le sable, cette idiote de mer venait de toucher sa robe en soie qui était à présent trempée en ses bords... Inutile est de conter ce qui arriva ensuite bien que ce fusse quelques peu cocasse.

La jeune neko s’approcha un peu plus de cette étendue d’eau salée pour aller y mettre des coup de griffes, qui rappelons le, ne peuvent être ressentie par la matière... Criant à tout bout de champ:
« Idiote de Mer! Idiote de Mer! » sans s’arrêter un seul instant, elle venait d’aggraver la situation, car à présent ce n’était plus seulement les bords d’une robe qui fussent trempés mais bien la jeune fille entière. Et quand elle s’en rendit compte sa réaction ne se fit pas attendre:

« Lâches-moi! Lâches-moi!!!!!! Tu es aussi insignifiante que les humains! Arrête de me donner des ordres et de faire comme si tu étais importante! IDIOTE DE MER! »

Impossible de savoir contre quoi elle versait toute cette colère, sa queue, dans le même mouvement que ses pattes, était en train d’affliger des coups à cette
« Idiote de Mer! », pour la punir d’être là, de ne rien faire. Et aussi étrange que cela puisse paraître, la Neko semblait beaucoup s’amuser à faire tout ce cinéma, de petits rires s’échappaient parfois, malgré une faim monstrueuse qui se faisait ressentir par de petit gémissements intérieurs. Elle était affamé mais n’avait rien à manger et n’allait pas se rabaisser à faire comme les gens des sous couches de la population. De plus, bien que contrairement à beaucoup de Neko, elle appréciait la mer, l’idée même de devoir aller pêcher ne lui convenait guère.

Comme si tout lui tomberait dans la main, elle continua son petit jeu, passant à côté de l’essentiel. Mais peu lui importait... Rien n’était aussi drôle pour cette petite poupée de soie que de folâtrer avec cette « chose » qu’on appelle mer. Elle qui ne gémissait pas à ces coups, faisant des vas et viens avec les vagues comme pour inciter à ce qu’on la suive... Décidemment... Qu’est-ce qu’elle peut être bête cette
« Idiote de Mer! »!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elament.forumactif.com/
Myaki

avatar

Féminin
Nombre de messages : 44
Age : 27
Neko de : Athenaïs Kaïo
Maitre de : ...
Amour : No one loves me...
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: Cette idiote de mer!   Dim 2 Déc - 13:26

Myaki, continuait sa découverte, de la ville. Elle avait vu un peu plus haut sur une route le panneau indiquant la plage, elle décida alors de le suivre. Une fois qu'elle fut arrivé aux abors de celle-ci, le paysage lui paraissait tout simplement magnifique. Une plage de sable fin, entouré de quelques palmiers et une étendue d'eau aussi vaste qu'un continent. Les yeux de Myaki brillaient à la lueur du soleil. Elle s’approcha de l'eau, avec beaucoup de mélancolie. Contrairement aux autres Neko et chats, elle ne craignait pas l'eau. Meme si elle avait horreur d'être entièrement plongée dedans surtout pour les bains. Mais elle l'admirait, celle qu'on appelait "Mer", celle qui lui rappelait tant de souvenirs. Celle que ses parents lui avaient fait découvrir en disant. "Tu vois cette étendue d'eau, ne la considères jamais comme ton ennemie, car elle est là plus belle chose qui soit... Quand tu la reverras, pense à nous, car nous ne serons surment plus là..." Une larme coula sur sa joue. Ces paroles étaient celles de sa mère. Myaki se les répéta longuement. Elle ferma ses yeux, puis les ouvrit, et contempla cette magnifique Mer. Puis soudain elle entendit au bout de la plage une personne criant à tout bout de champ: « Idiote de Mer! Idiote de Mer! » sans s’arrêter un seul instant. Elle venait de se faire engouffrée dans une énorme vague. Ce qui instantanément fit rire Myaki. La jeune personne était trempé et dans toute sa colère elle continuait de crier :

« Lâches-moi! Lâches-moi!!!!!! Tu es aussi insignifiante que les humains! Arrête de me donner des ordres et de faire comme si tu étais importante! IDIOTE DE MER! »

Puis Myaki s'aperçut, qu'il ne s'agissait pas d'un être humain, mais d'une Néko. Encore une, elle n'en était que plus heureuse de savoir qu'il y en avait beaucoup en cette ville. En effet, la jeune Neko, battait de sa queue la mer. Elle avait l'air de vouloir la faire souffrir. Ce qui fit d'autant plus rire Myaki. Et aussi étrange que cela puisse paraître, la Neko semblait beaucoup s’amuser à faire tout cela.

Elle se mit à faire des va et vient avec les vagues. Elle semblait, heureuse et épanouie. Un sentiment que Myaki n'avait pas ressenti depuis fort longtemps. Myaki se posa alors sur la plage les genous serrés, la tête posé sur ceux-ci et continua d'observer "cette joie".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mégane
µ*neko folle-dingue*µ
avatar

Féminin
Nombre de messages : 109
Age : 24
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Cette idiote de mer!   Dim 2 Déc - 23:13

Kisa était sortit avec l'autorisation de son maître il lui avait dit d'aller voir cet immense étendue d'eau qu'on appelle "la mer", elle avait donc suivit les panneuax qui indiquait létendue d'eau. quand Elle arriva sur la plage du sabl e lui voleta dans les yeux mais cela la fit un peu rire, elle s'approcha de l'eau, elle était émerveillée par la splendeur ce dette eau, le soleil se reflettait dans ses jolies bouclettes et le va et vient des vagues l'isitait à venir, elle s'approcha de l'eau et y trempa sa langue, elle fut tote pétrifié par le salé de cette eau, puis elle se rapella les paroles de son maître "attention, cette eau est extrèmement salée il ne faut pas la boire d'acoord?" et Kisa avait acciesé elle regarda la plage et vit une jeune fille blonde se "battre" à moitié avec l'eau elle se tordit de rire.

*mais...c'est une Neko...*

elle s'approcha de plus près de la "Neko" pour en avoir confirmation. effectivement c'en était une. elle s'approcha discrètement d'elle

-Qu'est ce que tu fais?

Elle fit peur à la Neko qui sursauta
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avis.forumotion.com
Cain de Valeclaire

avatar

Masculin
Nombre de messages : 24
Age : 29
Neko de : Son fardeau...
Maitre de : Lui-même pour l'instant.
Amour : Un chagrin d'amour ne dure Que jusqu'au prochain amour.
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: Cette idiote de mer!   Mar 4 Déc - 0:53

[Prochain post = Lipo]

Cela faisait maintenant une semaine que Cain avait élut domicile dans le quartier nord de Neko-City. Il avait racheté un manoir appartenant à un ancien frocard qui avait, durant sa vie emplie de piété, mis du foin dans ses bottes grâce au denier du culte. Celui-ci, lassé de la recrudescence du degré de pêcheurs, plus de ceux qui traitent avec les belles sirènes plutôt qu’avec les morues d’eaux douces, il avait sagement pris la décision de voir du pays. Ainsi lorsqu’un beau jeune homme aux airs libertins vint se présenter à sa porte sur lequel pendait négligemment et peint à la main un écriteau indiquant que les lieux étaient à céder, il fut comblé d’une joie sans limites… Mais ce fut avant d’avoir vu son accoutrement et son air séduisant. Là il se signa rapidement une dizaine de fois. Un bon comique de rues n’aurait pas fait mieux pour caricaturer ces pauvres ecclésiastiques. Il fut déterminé à claquer la porte au nez du diable à l’apparence humaine, mais celui-ci par le biais d’une magie obscure l’en empêcha... En réalité chaque magicien à un truc, même Satan garde le secret de ses tours. Ainsi le prêtre ne vit pas la subtilité du tour de la canne de marche coincé dans l’entrebâillement. Le religieux, outré par tant d’impudence, fut prêt à lui jeter de l’eau bénite à la figure et le transpercer avec un pieu si l’autre n’avait pas ouvert la bouche à temps.

Charmé par tant d’éloquence, le prêtre consentit à lui vendre sa demeure à un prix entendu avant d’empaqueter son Jésus, ses chapelets et sa Marie miniature. Le baluchon à l’épaule, il laissa Cain seul dans un manoir qui sentait encore le renfermé et les encens.
Après deux jours de grand nettoyage, le manoir fut comme neuf et il put enfin prendre quelques bols d’air frais, loin du jardin encore envahit de mauvaises herbes.

Ainsi après avoir parcouru de long en large les rues de la ville, le parc aux enfants braillards et enfin les cafés branchés, il jeta son dévolu sur le bord de mer. Après s’être soigneusement coiffé de son chapeau haut-de-forme, accoutré d’une chemise blanche, d’un manteau noir et d’une canne de marche, cela fit la rue Michel. Sortant donc de sa nouvelle tanière, il se dirigea vers la grande étendue, cette mer qui nourrit et en même temps tue. Lors de son chemin, regardant les boutiques et les gens sans les voir, il réfléchissait à la manière dont l’océan avait prit et donné aux hommes. Il est vrai que les fruits des eaux sont d’une richesse paraissant inépuisable, cependant elles ne les offrent pas gracieusement. Prendre des vies semble être pour elles une bonne monnaie d’échange. Ces négociantes sont justes, gardant l’équilibre « donnant-prenant », restant incorruptibles autant que lorsqu’on les implore.

Cain arrivait donc tout en multipliant moult pensées dignes des plus grands clercs aux berges.
Celles-ci étaient calmes, les gens préférant encore se dorer au bord des piscines que devant l’authentique mère des eaux. Ainsi donc, seul et parfaitement ravi de cet isolement, il flânait aux abords de la grande bleue. Il jetait des regards par-ci, par-là histoire de trouver une occupation visuelle ne serait-ce qu’une belle jeune femme, un accrochage entre deux voitures au coin d’une rue ou une discrète embrassade entre amants. Mais rien de tout cela ne venait titiller son œil et Cain bâilla aux corneilles. Les uniques personnes qu’il croisa fut un chien errant, un vieux en haillons qui lui demanda, à sa grande surprise, une brosse à dents, ainsi que deux pigeons qui se disputaient un paquet vide d’une barre chocolatée.

Il s’arrêta net et s’étira de tout son long. Alors que ses muscles étaient au summum de l’extension, un cri lui parvint aux oreilles. Les pigeons qui ne semblaient avoir rien remarqué se tournaient autours afin d’élever sur le pavois le nouveau roi du papier emballage.
Le jeune homme allongé comme un fil se remit aussitôt dans sa posture habituelle et se mit à l’esprit de dénicher la provenance de ce bruit. Un autre aussi indistinct que le premier s’éleva aussitôt. Il provenait de la plage elle-même. Cain s’approcha rapidement de la rambarde auquel il accrocha ses deux mains. Derrière lui, le combat sanguinaire entre volatiles était achevé et le gagnant picorait tout son soûl sa nouvelle possession.

Cain plissa les yeux afin de mieux scruter l’horizon. Il leva les sourcils lorsqu’il aperçu une jeune fille, semblait-il, aux prise avec des vagues. Elle se débattait, hurlait, empêchant la mort liquide de lui prendre la vie. Si c’était une jeune femme, il n’y avait aucune hésitation et Cain sauta la barrière qui le séparait de l’étendue sableuse. Il atterri doucement, sa chute amortie par les sédiments entassés. Ses chaussures étaient pleines de grains dérangeant mais cela ne le gênait pas car la vie de quelqu’un était en jeu ! Il courut, courut, le vent lui jetant des crachins de sable aux yeux comme pour l’empêcher d’aller plus loin. Il en perdit sa canne, son chapeau, tout deux étaient tombés lors de sa course infernale. Quelques mètres le séparait de la noyée lorsqu’il freina tellement vite qu’il en perdit presque l’équilibre.
Là, regardant la fille qui devait être à l’agonie, une Neko aux oreilles de renard rigolait comme une bossue. Elle lui demanda après avoir repris ses esprits :


« Qu'est-ce que tu fais? »

Apparemment surprise de la présence de cette inconnue, la gamine, car il se trouvait qu’elle faisait partie de la caste des enfants, étant vêtue d’une robe de poupée et ne faisant pas plus d’un mètre quarante, se retourna. Des oreilles noires remuant en tout sens se dressaient sur sa petite tête. Une mine visiblement irrité se dessinait sur ses traits d’une douceur juvénile. Elle était trempée, des gouttes se détachaient lentement des extrémités de sa robe à dentelle. Elle était sans doute frustrée car la fille l’avait interrompue dans ses jeux… Cain se sentit un instant ridicule. Il avait accourut pour une pauvre petite fille, une petite Neko aux airs de poupon qui ne faisait que jouer dans les vagues… Parti pour retourner querir ses affaires ayant volées en cours de route, la Neko se rendit compte de sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lipo

avatar

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 30
Date d'inscription : 28/11/2007

MessageSujet: Re: Cette idiote de mer!   Mar 11 Déc - 12:33

HS: Kisa je n’aime pas que l’on fasse mes actions Wink et désolée je suis moyennement inspirée donc mon post est relativement court.


[*citation de Li Po un poète chinois]

Inutile de tirer votre épée pour couper de l'eau ; l'eau continuera à couler*. Mais tenter de la faire réagir était si drôle que cela en devenait presque absurde... Sa queue était tel un fouet qui, au fur et à mesure que ce courant s'approcher de Lipo, essayait de dresser cette « Idiote de Mer! » pour qu'elle réponde enfin aux attentes de la petite Neko. Gesticulant à gauche, puis à droite, tournant en rond comme une toupie, on aurait pu croire que la folie s’était emparée de ce petit être à la robe de soie et dont cette étendue liquide avait soigneusement détremper les rebords.

Cette
« Idiote de Mer! » ne savait donc rien faire d’autre qu’agacer cette pauvre jeune fille à peine plus grande que les vagues qu’elle générait. Mais cela ne se passerait pas ainsi, jamais la demoiselle ne s’avouerait vaincue par cette « chose » qui la nargue depuis bien trop longtemps. Aussi elle éleva sa patte vers le ciel et dans un mouvement brusque la fit éclater sur la mer tout en continuant les nombreux coups de sa petite queue.

Mais le plaisir fut de courte durée lorsqu’une Neko vint à sa rencontre, comme si de rien n’était... Elle était laide aux yeux de Lipo qui afficha une large face, mélange de dégoût et d’indifférence, et dont les yeux semblaient vouloir la percer de milles poignards. Cette... « chose » n’était plus la mer mais bien cette hideuse personne face à elle... La réaction de Lipo ne se fit pas attendre bien longtemps, c’est dans un ton agacé et odieux qu’elle s’adresse à celle-ci...

« En quoi cela te regarde sotte! Que me veut une niaise dans ton genre. Tu as tout intérêt à avoir une réponse cohérente si tu ne veux pas que je te renvois parmis les gueux de ton espèce. »

S’il n’y avait eu que la Neko, Lipo l’aurait sans doute attaqué mais elle ressentait une autre présence que ses sens avaient décelés aux alentours... Un humain, un être aussi répugnant se tenait si proche d’elle. Sans attendre quoi que ce soit, la jeune demoiselle poupée jeta son regard sur l’homme un peu plus loin, et lui parla avec la même intonation que pour la laideur rousse en face d’elle.

« Que viens-tu faire ici va-nu-pieds? Je n’ai nul besoin d’un misérable dans ton genre. »

Que venaient faire toutes ces personnes ici, comment osaient-elles interromprent ce moment avec cette « Idiote de Mer! », si elle avait pu, sans doute que la poupée les aurait tous massacrer un par un, mais elle n’était pas si forte et ne savait que répondre à cette sous couche. Et pour elle... Il y avait bien plus bête que cette « Idiote de Mer! ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elament.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cette idiote de mer!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cette idiote de mer!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qu'allez vous faire pour mle Halloween de cette année ??
» DANS QUEL DEPARTEMENT EST CETTE VILLE ?
» [Probleme] Youtube : "impossible de lire cette video"
» [Steiner, Alec] Transports parisiens Tome 1 : Mais qui est cette personne allongée dans le lit à côté de moi?
» Cette nuit je suis mort...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko City :: En dehors de la ville. :: Plage et Mer-
Sauter vers: